Light Art

5-6 décembre, 12-13 décembre, du 16 décembre au 3 janvier
 

Pour la troisième année consécutive, vous pourrez découvrir à Knokke-Heist de superbes œuvres d’art lumineuses pendant la période des fêtes de fin d’année. Cette année, les artistes participants se sont inspirés d’importants courants artistiques.

Light ART Knokke-Heist rassemble un large public pendant les journées les plus sombres de l’année et crée une ambiance unique. Les liens unissant des courants artistiques et artistes de renom aux œuvres exposées élèvent et magnifient encore ces dernières. 

L’art lumineux est une forme d’art visuel pour laquelle la lumière constitue le principal moyen d’expression. Dans cette forme d’art, une sculpture peut produire de la lumière, mais la lumière peut également être utilisée pour créer une « sculpture » en manipulant la lumière, les couleurs et les ombres.

Plutôt qu’une sculpture, l’artiste lumineux crée un « phénomène » qui s’inscrit dans ce que l’on pourrait appeler un espace intérieur : un espace né de l’expérience du spectateur.

Le parcours est long d’environ 3 kilomètres. Commencez votre promenade entre 17 et 20 heures. Les œuvres d'art restent allumées jusqu'à 21 heures. L’appli vous expliquera le lien entre les œuvres lumineuses et des artistes ou mouvements artistiques mondialement célèbres.

Elles sont disséminées dans les artères commerçantes de Knokke-Heist et sont entourées d’un espace suffisant pour accueillir le public. Le port du masque est obligatoire le long du parcours Light ART.
Pour que votre balade soit la plus agréable possible et que vous puissiez découvrir les œuvres d’art en toute sécurité, voici quelques conseils.

Vous prévoyez de faire la promenade avec des enfants ? Vous trouverez ici la version pour enfants. 

 Les œuvres d’art lumineuses

L’art ne reproduit pas le visible, il rend visible (Paul Klee )
J.p. deschepper (curator) en Kathleen weyts (HART) (belgique)

Zeedijk, Poste de sécurité

« L’art s’adresse à tout le monde », disait Keith Haring.
Ceci vaut également pour l’art dans l’espace public. 

Pour beaucoup d’artistes, la présence d’architecture et de nature lui permet d’exercer une force d’attraction particulière. L’œuvre s’adresse aux passants, fortuits ou non, et ceci vaut tout particulièrement pour l’art lumineux. Les artistes de la lumière sont par excellence ceux qui jouent avec la perception du spectateur. 

L’expérience et la perception passent avant tout. La lumière confère une dimension à l’œuvre, la technologie est utilisée pour donner forme à une idée sous-jacente.           
Tout comme n’importe quelle œuvre d’art, l’œuvre d’art lumineuse a besoin d’un public, sans quoi elle n’existe pas.  

 

RUN BEYOND 
Angelo bonelo (italie)

Zeedijk, entre Poste de sécurité et Albertplein

Run Beyond est une œuvre sur le saut vers la liberté. Alors que notre liberté de mouvement individuelle et collective est mise à rude épreuve, les personnages d’Angelo Bonello nous poussent à la réflexion. Ils tombent et se relèvent, sautent, planent, courent et rebondissent le long de leur chemin. Qu’est-ce que la liberté ? Comment rêvons-nous notre liberté ? Où ? Et avec qui ? 
 
Les personnages de Run Beyond évoquent indéniablement ceux de l’activiste et artiste popgraffiti américain Keith Haring. À l’instar de ses dessins joyeux en apparence, les silhouettes en mouvement de Bonello portent un message plus profond et posent des questions sociales pertinentes. « L’art doit être quelque chose qui libère l’âme, provoque l’imagination et encourage les gens à aller plus loin », selon Haring. C’est exactement ce que fait cette œuvre.  

 

STARRY NIGHT
Ivana Jelic en Pavel Petrovic (serbie)

Plage à hauteur d' Albertplein

« Mais toujours la vue des étoiles me fait rêver », a écrit le peintre Vincent van Gogh dans l’une de ses nombreuses lettres à son frère Théo. « La Nuit étoilée » est sans aucun doute l’une des plus emblématiques représentations d’un ciel étoilé de l’histoire de l’art contemporain. 

L’architecte Ivana Jelić et l’ingénieur créatif Pavel Petrović sont eux aussi tombés sous le charme de cette œuvre. À présent que, dans nos environnements urbanisés, la vue d’un ciel étoilé dégagé se fait bien rare, les artistes nous rappellent, par leur imposante installation lumineuse et non sans contradiction, la beauté naturelle qui nous fait tant défaut. 
Leur interprétation contemporaine de « La Nuit étoilée » nous incite à réfléchir à notre déconnexion de la nature.

Natuurlijk licht
Meke vrienten (Pays-bas)

Coin de Zeedijk et Strandstraat

Natuurlijk licht (« lumière naturelle ») est à mi-chemin entre un gigantesque jukebox, un orgue étrange et un mini-immeuble à l’allure futuriste. Mais vous n’entendrez pas beaucoup de musique sortir de cette immense composition sculpturale.
Natuurlijk licht nous confronte à l’indifférence avec laquelle nous traitons Mère Nature et la surchargeons de métaux lourds et de matériaux non recyclables. Notre confort avant tout!  

Avec un gros clin d’œil à Marcel Duchamp, le parrain du ‘readymade’, Meke Vrienten compose, à l’aide d’objets du quotidien produits en masse, des installations artistiques qui laissent ses spectateurs perplexes.  

MY LIGHT IS YOUR LIGHT
alaa minawi (Liban)

Coin d' Elizabetlaan et Kustlaan

Six personnages grandeur nature se tiennent sur une place, comment s’ils venaient d’arriver d’un long voyage dont on ignore le point de départ. Ils semblent fatigués, désemparés. Tel un fardeau, ils portent leur histoire et leur chagrin dans un nouveau pays qui ne sait pas quoi faire d’eux. C’est une ode aux personnes déracinées. 

Cette installation lumineuse évoque l’expressionisme, où l’expression directe et spontanée des émotions occupait une position centrale. L’humain isolé, sans défense, sous l’emprise de forces qui le dépassent, en proie à des tensions et conflits intérieurs : tels étaient bien souvent les sujets de ces œuvres. 

THIS IS IT, Be HERE NOW
TROPISME ART & SCIENCE FOUNDATION (pays-bas)

Coin de Kustlaan et A. Bréartstraat

Cette œuvre en néons s’adresse aux spectateurs par un grand cri : Restez ! C’est ici ! C’est maintenant ! Elle vous exhorte à vous rendre à cet endroit précis, car c’est là que ça se passe, c’est là que vous devez être et, pour ce faire, elle prêche, ordonne et produit des formes ludiques et colorées.  

Le mondialement célèbre artiste du néon Bruce Nauman a lui aussi utilisé un matériau essentiellement associé aux messages publicitaires et aux enseignes de magasins et motels. Ce faisant, il a intégré, d’une manière en apparence nonchalante, l’art au paysage urbain, là où on ne l’attend pas forcément et où on ne peut le remarquer qu’en y prêtant véritablement attention. 

BUNCH OF TULIPS
PéTER KOROS (HONGrie)

Driehoeksplein

Au début du dix-septième siècle, une véritable ‘fièvre de la tulipe’ s’empare des Pays-Bas. La tulipe devient un produit de luxe, un symbole de richesse, et crée à elle seule une véritable bulle spéculative. 
C’est là que Péter Koros a puisé son inspiration pour Bunch of Tulips, une œuvre dans le plus pur style Pop Art qui rappelle immanquablement le « Bouquet of Tulips » de Jeff Koons : l’une des plus grandes œuvres réalisées par ce dernier, exposée depuis octobre 2019 au Petit Palais.    
L’œuvre lumineuse gonflable de Koros date de 2016 et a été exposée pour la première fois à Amsterdam : comment aurait-il pu en être autrement ?

MACHINA
TOM & LIEN DEKYVERE (BELGique)

Dumortierlaan, entrée IJzerpark

Comment illustrer les pensées et interactions humaines ? Telle est la question posée par la poétique installation lumineuse Machina. 
L’ombre et la lumière produisent certains effets selon la perspective adoptée et les objets et facteurs environnementaux qui interviennent. Machina est une réflexion sur les effets exercés par autrui sur un individu. Est-ce bien nous qui dirigeons nos pensées, ou sommesnous dirigés ? 

Tom & Lien Dekyvere participent au festival pour la troisième fois. 
Avec cette installation cinétique, ils rejoignent une longue tradition artistique au centre de laquelle cohabitent lumière, mouvement et perception, mais qui fait avant tout appel à l’imagination humaine. Pour reprendre les mots d’Alexander Calder : « La plupart des gens, lorsqu’ils regardent un mobile, voient des objets plats en mouvement. Seuls certains y voient de la poésie. »  

OPEN MINDED
STUDIO GIFTIG - KINETIC HUMOR (pays-bas)

Dumortierlaan, Heilig Hartkerk (église)

La façade de l'église est le canevas d’une immense peinture murale qui change constamment d’apparence. L’utilisation de la lumière révèle les différentes couches substantielles et optiques de l’œuvre. Pour créer cette installation, l’artiste de la lumière Ivo Schoofs (Kinetic Humor) a collaboré avec les artistes de rue de Studio Giftig. L’interaction entre leur art basé sur le graffiti et le génie technologique de Schoofs fonctionne à merveille. 

Si le graffiti avait auparavant souvent mauvaise réputation et passait pour une forme de vandalisme, ces artistes sont aujourd’hui de plus en plus régulièrement invités à apporter de la couleur aux rues de nos villes. De grands noms comme Banksy, ROA et Above ont sorti le graffiti de la marginalité et, depuis quelques années, on le voit se faire sa place dans le marché mondial de l’art. Les artistes de rue ont une signature qui leur est propre et, comme tous les autres artistes, une histoire à raconter. 

Plus d'informations:

Tourisme Knokke-Heist - T 050 630 380 - www.lightart.be

Voir le plan d'itinéraire.

Téléchargez l'application.